fausses idées sur le yoga


1 - Je ne suis pas assez souple pour faire du yoga

articulations douloureuses
"Raideman" veut se transformer ...

 

Non : la souplesse est une conséquence du relâchement de nos tensions ; ce n'est ni un but, ni un pré-requis !

 

Le yoga n'est pas une école de cirque ou de contorsion. Ce n'est pas parce qu'on passe sa tête entre ses jambes qu'on a réalisé l'union du corps et de l'esprit !

Le but se situe au niveau de l'éveil de la conscience et de l'esprit, pas dans la souplesse ou la force.

 

On commence par dépasser ses peurs et appréhensions profondes, puis on accepte l'ouverture, et un jour tout se met en place ... très naturellement.

 

Les "Raideman" vont se sentir moins "tassé" ; ils seront plus léger et plus libre dans leurs mouvements.

C'est une sensation très agréable que l'on retrouve souvent après les cours.


A lire en complément, l'excellent article de Marie Ghillebaert sur Yoganova, qui explique la correspondance entre notre souplesse et l'idée des limites fictives que nous fixe notre esprit ; celui-ci ne nous permettant pas d’aller au-delà de ce que nous croyons être.

  

 

 



pelvic-swings
Dépasser ses appréhensions. © A.Goudeau
banc viparita dandasana
Laissons la force de gravité nous ouvrir ... © A.Goudeau
urdhva dhanurasana
Un jour, tout se met en place ... © A.Goudeau

2 - Le yoga c'est plutôt pour les femmes

urdhva hasta vriksasana
Le S.Y.R. : des cours où les hommes trouvent toute leur place ! ©A.Goudeau

Non : le yoga est pour tout le monde !

 

Pendant des milliers d'années et jusqu'au premier quart du 20e S., le Yoga n'était enseigné qu'aux hommes.

 

Le yoga demande et développe la force et l'endurance, tout autant que la souplesse.

C'est très physique et beaucoup d'hommes sont surpris quand ils viennent au S.Y.R. , de découvrir de nouveaux muscles dans leur corps le lendemain !

 

De nombreuses équipes sportives masculines telle que l'équipe de rugby d'Australie ont incorporées le Yoga dans leurs séances d'entraînement.

 

Plusieurs raisons peuvent expliquer la sur-fréquentation des femmes dans les cours :

  • Le yoga est plus un défi pour les hommes que pour les femmes : leur musculature les rends plus "raides" et les handicape dans de nombreuses postures ; ils ne peuvent plus briller, "faire les beaux" devant les femmes, comme ils le font dans une salle de sport. Le yoga est aussi une école d'humilité ; mais quel bonheur d'arriver à dépasser ce type de barrière psychologique !

 

 

  • Dénouer les muscles, ouvrir la carapace, s'adoucir, fait peur aux hommes . Ils croient qu'ils vont se fragiliser, se "féminiser", perdre leur force et leur virilité. C'est tout à fait imaginaire, rassurez-vous messieurs, bien au contraire ;-)
  • Le yoga traditionnel n'est pas que détente et relâchement comme on le voit dans de trop nombreux cours aujourd'hui. Il est aussi discipline, exigence, volonté et endurance. Les corps faibles vont se renforcer, les corps trop musclés vont s'affiner, s'assouplir et s'étirer. Le Yoga est une recherche d'équilibre à tous les niveaux.
  • Les principales revues sur le yoga sont très orientées mode, santé, beauté, cuisine, et essentiellement classées dans les rayons de presse féminine. Cela cultive l'idée que le yoga ne s'adresse qu'aux femmes, ce qui est bien dommage. Le yoga n'est ni une mode, ni réservé aux femmes, ni aux hommes non plus. Il s'adresse à l'être humain supérieur en chacun de nous, qui n'est ni homme ni femme. Nous devrions pour cela exiger la parité dans les salles de yoga :) !

3 - Je suis trop vieux, le yoga c'est pour les jeunes

pashimottanasana
Jean-Pierre D., 66 ans. ©A.Goudeau

 

Non, le yoga peut être commencé à tous les âges, car il n'y a pas d'âge pour faire du yoga.

Il faut trouver un professeur et un cours adapté à ses capacités physiques. Celles-ci ne feront que se développer avec la pratique.

 

Le corps n'est pas comme une mécanique dont les pièces doivent être remplacées quand elles sont usées ou cassées. Nous sommes composés de matière vivante, composés de cellules qui se régénèrent en permanence. Elles sont capables d'auto-réparer le corps, d'autant plus rapidement qu'elles sont sollicitées par des exercices appropriés et par la respiration consciente.

 

Les personnes âgées profitent mieux des séances de yoga que les jeunes : les "seniors" ralentissent leur processus de dégénérescence, redécouvrent une grande partie de la mobilité qu'ils croyaient avoir perdu et arrivent même à effacer quelques douleurs tenaces.

 

L'âge est avant tout dans votre tête : il y a des gens de 25 ans qui vivent comme des vieux, et des personnes de 75 ans qui vivent comme si elles en avaient 25 ! La bonne nouvelle est que vous pouvez choisir dans quelle catégorie vous voulez vous trouver !

 


4 - Je ne pourrai plus manger comme avant, j'aime tant la viande et ce qui est sucré !

manger sainement
Manger en conscience

 

Non, vous pourrez continuer à manger et à boire ce qui vous plait : on ne vous imposera rien (au S.Y.R. en tous cas).

 

Par contre, votre goût, votre appétit et votre conscience vont s'affiner et se modifier progressivement et naturellement.

 

C'est vous-mêmes qui ferez d'autres choix alimentaires, quand votre corps et votre conscience vous le demanderont.


5 - Les cours, ça ressemble à une secte

sukhasana
Etre à l'intérieur de soi (ou dans le Soi ?). ©A.Goudeau

 

Ce n'est pas parce qu'on se réfère à une Tradition vivante et qu'on chante un court mantra en sanskrit avant les séances, qu'on est dans une secte.

 

Au S.Y.R. on est sensible à la Tradition indienne, on est reconnaissant envers ceux qui nous ont transmis le Yoga, mais nous ne vénérons aucun Guru. On ne vous incitera jamais à vivre ou à penser différemment. On ne vous demandera jamais de payer autre chose que ce qui est affiché sur le tarif officiel, et on ne vous forcera jamais à revenir si vous nous quittez. Vous ferez simplement une expérience que vous ne connaissez pas.

 

Nous considérons que c'est dans votre esprit, avec votre corps et au milieu de la société que vous pouvez vous accomplir. Ce n'est pas dans la fuite vers un ailleurs imaginaire, prétendument plus favorable, ou meilleur que l'endroit où vous êtes actuellement présent, que vous trouverez votre liberté. Tout est en vous ; le Yoga peut vous aider à le trouver, dans le plus grand respect de vos convictions personnelles.

 

Si vos conditions actuelles ne vous plaisent pas, la pratique du Yoga vous aidera à trouver en vous les ressources nécessaires pour imaginer le monde qui vous correspond, puis pour arriver à le réaliser.

 

Le Yoga est une voie de liberté, pas d'asservissement.


6 - Rester la tête en bas est dangereux

ado mukha svanasana supporté
Une des préparations aux postures inversées. ©A.Goudeau

Oui, c'est vrai si on n'est pas préparé et si on reste trop longtemps la tête en bas.

 

Au S.Y.R. nous préparons progressivement les élèves à se mettre dans les postures inversées (sur les mains, les coudes, les épaules ou la tête par exemple), car c'est un des plus grands bienfaits sur la santé que peut apporter le Yoga. Chacun devrait l'expérimenter.

 

Pour beaucoup, il s'agit d'une découverte ou du dépassement d'une appréhension profonde, très libératrice de votre stress et de votre anxiété.

 

En aucun cas nous ne faisons monter sur la tête une personne qui n'y est pas préparée, qui a des problèmes de santé ou qui ne le souhaite pas. 


7 - Etre prof de yoga c'est facile et ça paye bien

diplome yoga
Certificat de qualification à l'enseignement du yoga

Doublement faux !

 

... enfin, ça dépend de quel type de prof on parle !

avec 3 cours et 2 mois de stage comme on le voit parfois aujourd'hui, c'est facile de devenir "professeur" de yoga. C'est juste un peu dangereux pour les élèves ...

 

Se former sérieusement au Yoga est difficile ; ça demande du temps et de l'argent. Enseigner le yoga correctement nécessite beaucoup d'expérience, pour ressentir et comprendre ce dont chaque élève a besoin. 

 

Une formation sérieuse se déroule sur au moins 3 ans, après avoir fréquenté assidûment pendant plusieurs années, les cours d'un professeur qualifié. 

 

Concernant la rémunération, à moins d'être une vedette du télé yoga, d'être beau comme un dieu (une déesse, au choix) ou d'avoir un énorme charisme naturel , si on paye sa salle, ses charges et la TVA, on est content quand on atteint le SMIC à la fin du mois !

La plupart des professeurs de yoga exercent un autre métier à côté, ou ont fait un gros héritage, ou vivent avec une personne qui gagne bien sa vie et les aime beaucoup ;-)





8 - Le yoga, c'est faire des postures de plus en plus difficiles

Cirque ou Yoga ?
Cirque ou Yoga ?

 

C'est à moitié vrai et faux !

  • C'est vrai, car les postures progressent au fur et à mesure que l'on pratique.
  • C'est faux dans le sens où le yoga est bien autre chose que des postures!
    Trouver le calme intérieur en restant très longtemps dans une posture simple, est probablement plus efficace que d'être tout agité en voulant réussir à tout prix une posture de cirque tenue par le stress et la volonté.
    La connaissance de soi, de la Vie et des énergies qui circulent en nous, l'ouverture à nos mondes intérieurs, sont beaucoup plus intéressants et enrichissants que de faire des postures difficiles.

La progression dans les postures est un des "effets secondaires" de la pratique, tout comme l'amélioration de la santé et de la vitalité ; ce n'est pas le but. Le but va bien au delà et est bien plus grand ! voir ici.



 


9 - Le Yoga, ça peut tout soigner

Le concept très actuel de "yogathérapie" laisse entendre que l'on peut tout soigner grâce au yoga. Si c'était le cas, il n'y aurait que des écoles de yoga à la place des hôpitaux !

 

En agissant sur l'ensemble de notre corps (et sur ses enveloppes subtiles) plutôt que sur une partie affectée, le yoga améliore grandement notre santé ; mais il ne nous empêche pas de tomber malade, n'en déplaise aux marchands d'illusions ! Il y a de l'arrogance à penser que l'on connait les lois de la nature et de la santé, qu'on a tout pouvoir sur elle et qu'on ne sera jamais malade.

 

La maladie et la mort sont des processus naturels qui nous permettent de prendre conscience de notre vraie nature et d'évoluer vers sa connaissance. Si nous pouvons évoluer sans passer par ces processus désagréables, tant mieux pour nous, mais ce n'est pas toujours le cas.

 

Le yoga va nous soulager et nous aider à éviter de nombreux problèmes de santé, c'est déjà considérable.

Mais il y a des causes de maladie ou des raisons d'être malade, qui nous dépassent largement et face auxquelles nous devons rester humbles. Nous devons les accepter dans le calme et la sérénité, en nous tournant vers ce qui est plus grand que nous pour comprendre et être guidé.

Là encore le yoga (la méditation notamment) va nous aider à surmonter l'épreuve, mais ne nous dispensera pas d'y faire face, pour tenter de nous faire comprendre ce que nous avons à apprendre et pour modifier nos pensées, nos sentiments et notre comportement en conséquence.

 


10 - Compléments

Cette liste peut être complétée par d'autres arguments exposés par Yoganova dans cet excellent article